mardi 12 mars 2013

Histoire des car ferries au Havre (8) - Pride of Le Havre

Afin de mieux comprendre l'histoire dont il est question dans cet article, il nous faut nous éloigner un peu du Havre et revenir quelques années en arrière. 
La compagnie Olau Line, fondée en 1973 par l'armateur danois Ole Lauritzen, propose des liaisons par car ferry notamment entre les ports de Flessingue (Pays-Bas) et Sheerness (Angleterre). 
À la fin des années 1980, la demande est telle que la compagnie passe commande de deux nouveaux "super ferries" aux chantiers allemands de Bremerhaven.

L'Olau Hollandia est lancé le 25 février 1989 et livré le 29 septembre 1989 à la compagnie Olau Line, à Hambourg. La traversée entre Flessingue et Sheerness durant onze heures, le confort des passagers était essentiel. Le navire est donc équipé de vastes salons, d'un grand cinéma, d'une discothèque, d'une piscine intérieure et d'un sauna. L'Olau Hollandia démarre les rotations entre les ports anglais et hollandais le 4 octobre 1989.

L'Olau Hollandia 
© www.simplonpc.co.uk

L'Olau Hollandia 
© www.simplonpc.co.uk

L'Olau Hollandia 
© www.simplonpc.co.uk

De son côté, la compagnie P&O, qui exploite les navires Pride of Hampshire et Pride of Le Havre (anciennement Viking Venturer et Viking Valiant) entre Le Havre et Portsmouth, cherche à développer son offre. La compagnie est en effet soumise à rude concurrence avec l'arrivée en 1992 du ferry Normandie exploité par la Brittany Ferries entre Caen et Portsmouth. Le Normandie peut accueillir jusqu'à 2160 passagers et 680 véhicules contre 1316 passagers et 380 véhicules pour les Super Vikings de la P&O.

La compagnie britannique lorgne sur les deux Olau quand, suite à un conflit syndical et un projet raté d'extension, Olau Line décide de mettre fin à sa liaison anglo-hollandaise. Les rotations entre Sheerness et Flessingue cessent le 15 mai 1994, et la P&O affrète les deux navires.

En vue d'accueillir les car ferries, un nouveau terminal est construit et mis en service en 1994 : le terminal de Grande-Bretagne situé au niveau du bassin de la Citadelle. 

Le 3 juin 1994, l'ex-Olau Hollandia est rebaptisé Pride of Le Havre et démarre ses rotations entre Le Havre et Portsmouth le 22 juin 1994.

Le Pride of Le Havre à Portsmouth
© www.simplonpc.co.uk

Le Pride of Le Havre dans sa nouvelle livrée en 2003
© www.simplonpc.co.uk

Le Pride of Le Havre quittant Portsmouth (2003) 
© www.simplonpc.co.uk

Le Pride of Le Havre arrivant à Portsmouth (2003)
© www.simplonpc.co.uk

Le développement des compagnies aériennes low-cost et du Tunnel sous la Manche, ainsi que la perte des revenus générés par les boutiques duty-free sur ses car ferries pousse la P&O à restructurer ses services. La compagnie annonce ainsi son désir d'abandonner ses liaisons en Manche occidentale et décide de ne pas renouveler l'affrètement des deux ferries assurant la liaison Le Havre-Portsmouth. 

Le 28 septembre 2004, la Brittany Ferries annonçe son intention d'affréter les deux navires de la P&O, mais renonce à ce projet après examen du dossier par les autorités de la concurrence.

Le Pride of Le Havre continue ses liaisons vers l'Angleterre jusqu'à l'automne 2005.  Le 30 septembre, il effectue une dernière rotation avant d'être envoyé à Falmouth, en Angleterre, pour quelques révisions.

Le Pride of Le Havre à quai au Havre avant son dernier départ pour Portsmouth
© Sylvain Paillette (http://niavlys76.canalblog.com/)

Il est ensuite vendu à la compagnie italienne SNAV (Societa Navigazione Alta Velocita), rebaptisé SNAV Sardegna et mis en service sur la liaison entre Naples et Palerme.

Le SNAV Sardegna 
Image libre de droits (http://commons.wikimedia.org)


Caractéristiques de l'Olau Hollandia
Dimensions : 161 mètres de longueur, 29 mètres de largeur 
Capacité : 1642 passagers, 575 véhicules 
Vitesse : 21 noeuds.

5 commentaires:

  1. Pas simple de s'y retrouver dans cette histoire complexe, mais tu la présentes bien et clairement, ce qui fait qu'on la suit avec plaisir.
    Merci Jonathan !

    RépondreSupprimer
  2. A bientôt la suite... beau voyage merci.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce beau reportage qui remet en place les souvenirs. Je suis content de revoir ces navires que j'ai toujours trouvé très majestueux.

    RépondreSupprimer